Présentation

Une fédération d'associations, réseau de solidarités associatives et professionnelles au service de l'enfant et de ses parents en difficulté.

Se fédérer est pour elles un plus par l'ouverture d'un espace de partage et d'enrichissements mutuels.


Télécharger notre plaquette en PDF

Texte Libre

"...le mépris, l’humiliation atteignent le lien social à un plan qui excède celui des droits;
il s’agit de l’estime sociale qui s’adresse à la valeur personnelle et à la capacité de poursuivre le bonheur selon sa conception de la vie bonne. Cette lutte pour l’estime a pour cadre les différents lieux de vie ; ainsi, dans l’entreprise la lutte pour conquérir, protéger son rang dans la hiérarchie d’autorité ; dans l’accès au logement, les relations de voisinage et de proximité et les multiples rencontres dont la vie quotidienne est tissée. Ce sont toujours les capacités personnelles qui demandent à être reconnues par autrui.
La question se pose alors de savoir si le lien social ne se constitue que dans la lutte pour la reconnaissance, ou s’il n’y a pas aussi à l’origine une sorte de bienveillance liée à la similitude d’homme à homme dans la grande famille humaine.
Nous en avons un soupçon dans l’insatisfaction où nous laisse la pratique de la lutte; la demande de reconnaissance qui s’y exprime est insatiable: quand serons-nous suffisamment reconnus ? Il y a dans cette quête une sorte de mauvais infini. Or, c’est aussi un fait que nous faisons l’expérience de reconnaissance effective sur un mode pacifié. Le modèle s’en trouve dans la pratique d’échange cérémoniel de dons dans les sociétés archaïques. Cet échange ritualisé ne se confond pas avec l’échange marchand consistant à acheter et à vendre en accord avec un contrat d’échange. La logique de l’échange de dons est une logique de réciprocité qui crée la mutualité; elle consiste dans l’appel «à rendre en retour» contenu dans l’acte de donner..."

Paul RICOEUR

Extrait de " Devenir capable, être reconnu " Publié dans la revue Esprit n° 7 juillet 2005

*************

L’homme et la mer

Homme libre, toujours tu chériras la mer !
La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n’est pas un gouffre moins amer.

Tu te plais à plonger au sein de ton image ;
Tu l’embrasses des yeux et des bras, et ton cœur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.

Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets :
Homme, nul n’a sondé le fond de tes abîmes ;
Ô mer, nul ne connaît tes richesses intimes,
Tant vous êtes jaloux de garder vos secrets !

Et cependant voilà des siècles innombrables
Que vous vous combattez sans pitié ni remord,
Tellement vous aimez le carnage et la mort,
Ô lutteurs éternels, ô frères implacables !

Charles BAUDELAIRE

ACTUALITÉS

Avril 2015

Actualités du secteur


Dossier d’actualité :

« A propos du coaching » 

Coach professionnelle, formée à l’Université Paris 8, et accréditée en tant que membre de l’EMCC/AEC France, je constate que ce type d’accompagnement intéresse de plus en plus le travail social.

Les modes d’accompagnement en coaching ont des avantages certains :

-      L’ouverture à des méthodes d’intervention nouvelles et diversifiées
-      La simplicité d’approche
-      L’utilisation de techniques interactives et mobilisatrices
-      L’attention à la forme
-      Le pragmatisme des résultats

Toutefois le monde du coaching est protéiforme car  la profession n’est pas réglementée.
Du « life coaching », peu éloigné de certaines psychothérapies brèves, exercé parfois par des personnes sans expérience ni formation, au coaching d’organisation effectué par des professionnels expérimentés de haut niveau, toutes les graduations existent.

Les techniques sont multiples : coaching « orienté solution », pratiques narratives, constellations systémiques, mind mapping, hyppo coaching….

Les destinataires peuvent être nombreux : chefs d’entreprise, sportifs, mères au foyer, jeunes en difficulté scolaire…

L’idée n’est pas de rentrer dans les détails mais de vous proposer simplement de prendre connaissance de la déclaration commune des trois principales associations françaises de coaching professionnel :

1.    L’ICF (International Coach Federation),
2.    L’EMCC France (European Mentoring and Coaching Council)
3.    La SFCoach (Société Française de Coaching)

qui se sont réunies pour lancer le  site web commun : http://www.coach-pro.org

A travers cette initiative, leur objectif partagé est de défendre, promouvoir et structurer le métier de coach professionnel :

« Quelle que soit son activité, exerçant pour le compte d'organisations ou de personnes privées, le Coach « professionnel » se reconnait à sa formation, sa pratique, sa démarche, sa déontologie et sa posture.

Plus précisément :

•   Il a suivi une formation spécifique au coaching
•   Il souscrit à un code de déontologie, explicitant entre autres :

        *  l’obligation du secret professionnel.
      * l’interdiction d’exercer tout abus d’influence.
      *  la nécessité de respecter la limite de ses compétences professionnelles.
      *  l’établissement de contrats clairs avec ses clients et, lorsque cela s’applique,
          avec l’organisation commanditaire.
De tels contrats devraient aborder :

•      le contexte et les objectifs du coaching
•      le rôle du coach
•      les dispositions du Code de Déontologie
•      les détails du programme: durée, nombre de séances, lieu, etc.
•      les honoraires et les conditions de paiement, lorsque cela s’applique
•      le droit du client à mettre fin au contrat

Il peut témoigner :
      *  d’une pratique continue du coaching associée à une supervision régulière de celle-ci, d’un engagement de développement professionnel permanent et de formation continue.
      *  d’un souci de développement personnel et de travail sur soi, notamment par une démarche thérapeutique.
Il a :

      *  La capacité d’expliciter sa pratique avec des références théoriques établies dans le cadre d’une démarche réflexive.
      *  Une approche bienveillante, centrée sur la personne, l’équipe ou le système humain accompagné.
     * La volonté et la capacité de les accompagner vers leurs objectifs, en autonomie et respect du libre-arbitre.

L'appartenance à une association professionnelle de coachs implique le respect d'une déontologie et l'acceptation de sa procédure de recours.

L'accréditation/certification* par cette association professionnelle, qui implique une revue par des pairs (assesseurs formés) de tous les points ci-dessus, offre une garantie de professionnalisme aux clients et bénéficiaires du coaching ».

* « accréditation » pour EMCC France et SF Coach, « certification » pour l'ICF France, les deux termes ayant ici la même signification.

Alors, vérifiez de préférence l’appartenance à une société de coaching des prestataires qui vous proposent leurs produits d’interventions, ainsi que leurs références d’activités professionnelles et leur formation.

En effet, bien qu’il existe quelques cabinets et coachs de qualité et de renom qui n’ont pas choisi d’être accrédités ou certifiés, il est difficile pour un non spécialiste de discerner la fiabilité des compétences des uns et des autres ,et, mieux vaut alors, se baser sur des références fiables et reconnues.

De plus, vous n’êtes pas à l’abri d’interpellations de vos tarificateurs concernant des interventions de professions non réglementées auprès des personnes accompagnées (y compris pour des pratiques « thérapeutiques » de professionnels qui n’ont pas de numéro ADELI... ).

(A votre disposition pour plus d’information sur ces sujets)

A propos, vous connaissez les thèses de Jean-René LOUBAT et de Jean-Pierre HARDY sur le coaching en travail social. Profitez-en pour lire « Voici venir le temps des coachs sociaux » de JR LOUBAT (ASH du 13 mars 2015).

« Coaching social » pourquoi pas ? mais, avant tout et surement « professionnel », pour éviter des dérives dans le travail social qui pourrait se trouver ballotté par des pratiques sauvages non régulées…

 

****

Quelques repères bibliographiques :

Sur le Coaching en général et individuel :
Angel, P., & Amar, P. Le coaching. PUF (Que sais-je)
Bernhardt, O., Colnot, F., & Vitry, F . Comprendre et pratiquer le coaching personnel : comment devenir un bon coach de vie ? Inter-éditions.
Delivré, F. Le métier de coach. Éditions d’organisation.
Lenhardt, V. Les responsables porteurs de sens. INSEP Editions.
Moral, M., & Angel, P. Coaching : outils et pratiques. Armand Colin.
Dilts, R. Etre coach. Inter Editions.?
Bigot.P. Le coaching orienté solution. Eyrolles

Sur le Coaching d'équipe :
Cardon, A. Coaching d’équipe. Éditions d’organisation.
Moral, M., & Giffard, M. Coaching d’équipe : outils et pratiques. Armand Colin.?
Hevin, B. Manuel de coaching d’équipe. Dunod.

Trier les actualités :