Présentation

Une fédération d'associations, réseau de solidarités associatives et professionnelles au service de l'enfant et de ses parents en difficulté.

Se fédérer est pour elles un plus par l'ouverture d'un espace de partage et d'enrichissements mutuels.


Télécharger notre plaquette en PDF

Texte Libre

"...le mépris, l’humiliation atteignent le lien social à un plan qui excède celui des droits;
il s’agit de l’estime sociale qui s’adresse à la valeur personnelle et à la capacité de poursuivre le bonheur selon sa conception de la vie bonne. Cette lutte pour l’estime a pour cadre les différents lieux de vie ; ainsi, dans l’entreprise la lutte pour conquérir, protéger son rang dans la hiérarchie d’autorité ; dans l’accès au logement, les relations de voisinage et de proximité et les multiples rencontres dont la vie quotidienne est tissée. Ce sont toujours les capacités personnelles qui demandent à être reconnues par autrui.
La question se pose alors de savoir si le lien social ne se constitue que dans la lutte pour la reconnaissance, ou s’il n’y a pas aussi à l’origine une sorte de bienveillance liée à la similitude d’homme à homme dans la grande famille humaine.
Nous en avons un soupçon dans l’insatisfaction où nous laisse la pratique de la lutte; la demande de reconnaissance qui s’y exprime est insatiable: quand serons-nous suffisamment reconnus ? Il y a dans cette quête une sorte de mauvais infini. Or, c’est aussi un fait que nous faisons l’expérience de reconnaissance effective sur un mode pacifié. Le modèle s’en trouve dans la pratique d’échange cérémoniel de dons dans les sociétés archaïques. Cet échange ritualisé ne se confond pas avec l’échange marchand consistant à acheter et à vendre en accord avec un contrat d’échange. La logique de l’échange de dons est une logique de réciprocité qui crée la mutualité; elle consiste dans l’appel «à rendre en retour» contenu dans l’acte de donner..."

Paul RICOEUR

Extrait de " Devenir capable, être reconnu " Publié dans la revue Esprit n° 7 juillet 2005

*************

L’homme et la mer

Homme libre, toujours tu chériras la mer !
La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n’est pas un gouffre moins amer.

Tu te plais à plonger au sein de ton image ;
Tu l’embrasses des yeux et des bras, et ton cœur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.

Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets :
Homme, nul n’a sondé le fond de tes abîmes ;
Ô mer, nul ne connaît tes richesses intimes,
Tant vous êtes jaloux de garder vos secrets !

Et cependant voilà des siècles innombrables
Que vous vous combattez sans pitié ni remord,
Tellement vous aimez le carnage et la mort,
Ô lutteurs éternels, ô frères implacables !

Charles BAUDELAIRE

ACTUALITÉS

Janvier 2015

Actualités du secteur


« Réforme de la justice pénale des mineurs :
un premier texte soumis à la concertation 
»

« Si la réforme de l'ordonnance du 2 février 1945, dont l'adoption avait été annoncée pour le premier semestre 2015, ne figure toujours pas au calendrier parlementaire, le chantier vient de franchir une nouvelle étape. Après un groupe de travail qui s'est réuni à la fin 2013 et des premières concertations au début 2014, la Chancellerie a entamé lundi 5 janvier une série d'auditions de syndicats, d'organisations professionnelles, d'associations et d'experts, invités à s'exprimer sur un premier document de travail."Au total, 23 rendez-vous sont programmés d'ici au 13 janvier", précise le cabinet de la garde des Sceaux, selon qui cette concertation doit permettre d'amender et d'améliorer la mouture présentée. Après les arbitrages de la ministre de la Justice devra encore démarrer un travail interministériel. La place Vendôme prévoit néanmoins une journée de débats le 2 février prochain, à l'occasion des 70 ans de l'ordonnance de 1945, pour laquelle Christiane Taubira pourrait réserver ses premières annonces.»

Source : Ressources Hebdo

******

«Guide d'autodiagnostic de l'Aide Sociale à l'Enfance »

« L’ADF et l’IGAS va publier très prochainement un guide en ligne d’autodiagnostic des dispositifs de l’aide sociale l’enfance ». L’Inspection générale des affaires sociales, représentée par Pierre BOISSIER, chef de l’IGAS, et l’Assemblée des Départements de France, représentée par Jean-Christophe BAUDOUIN, Directeur général ont signé le 5 décembre 2014 une convention relative à la co-conception, l’hébergement et la diffusion d’un guide d’autodiagnostic en ligne destiné aux exécutifs départementaux afin de renforcer la maîtrise des risques et la diffusion des bonnes pratiques dans le champ de l’aide sociale à l’enfance.
Résultat d’un travail collaboratif engagé en 2012, il revêt un caractère exemplaire en termes de collaboration entre collectivités territoriales et services centraux pour faire avancer des politiques publiques désormais partenariales. Il s’est appuyé sur l’engagement d’une dizaine de départements, des inspecteurs de l’IGAS et de l’ADF pour partager leurs approches et leurs expertises des politiques de protection de l’enfance.

Véritable outil d’évaluation permettant à un conseil général d’auto-évaluer son organisation et ses pratiques en matière d’aide sociale à l’enfance, ce guide intitulé « autodiagnostic de l’aide sociale à l’enfance » (le premier de ce type sur l’ASE) comprend 101 indicateurs, concernant les différents aspects de cette politique (informations préoccupantes, accueil d’urgence, droit des usagers…).
Afin de s’assurer de la pertinence et de l’efficacité de ce guide, celui-ci a été testé auprès de 13 conseils généraux volontaires. Cette opération ayant été concluante, une version définitive du guide a été finalisée.
Ce guide en ligne développé grâce au support technique de l’IGAS sera désormais hébergé par l’ADF et mis à disposition de tous les départements. Il sera mis en ligne en janvier 2015 puis évalué et mis à jour régulièrement grâce à un comité de suivi permettant de pérenniser la collaboration engagée entre l’ADF et l’IGAS. Il sera aussi accessible à partir du site internet de l’IGAS (
www.igas.gouv.fr).
Cette démarche collaborative doit servir d’exemple afin d’engager de véritables réflexions quant au partage des bonnes pratiques en matière de politiques publiques, notamment dans le domaine social, et leur évaluation. »

Source : ADF

******

« Nouvelle présidence de l'Agence française de l'adoption »

« La sénatrice (PS) de la Loire-Atlantique Michelle Meunier a été élue, mardi 20 janvier, présidente de l'Agence française de l'adoption(AFA), pour un mandat de trois ans renouvelable. Elle succède à Isabelle Vasseur, députée (UMP) de l'Aisne, qui assurait cette fonction depuis 2012.?Educatrice de jeunes enfants, Michelle Meunier, 59 ans, a notamment été vice-présidente de l'Union nationale des centres communaux et intercommunaux d'action sociale (Unccas), déléguée à la cohésion sociale. Vice-présidente de la délégation aux droits des femmes du Sénat, elle est également membre du Haut Conseil de la famille, du Conseil supérieur de l'adoption et du Conseil national pour l'accès aux origines personnelles (CNAOP).? Elle est par ailleurs coauteur, avec l'ancienne sénatrice (UDI-UC, Rhône) Muguette Dini, d'une proposition de loi relative à la protection de l'enfant- en cours de discussion au Parlement et d'un rapport d'information sur la protection de l'enfance.?»

Source : lettre d’info des ASH

Trier les actualités :